☎  FR +33 (0)971 07 00 27 /  ☎ UK +44 (0)20 8133 6303 Du Lundi au Vendredi de 9h 30 à 20h / Samedi de 9h 30 à 14h

LES MEILLEURES CHOSES À VOIR ET FAIRE À BALI

Rien qu’à l’évocation de Bali, « l’île des Dieux », notre esprit s’envole vers les rizières en terrasse et les temples au charme magnétique si emblématiques de l’île. Plus petite île de l’archipel indonésien, Bali est aussi la plus populaire auprès des touristes. Et pour cause… Sport, bien-être, gastronomie, culture et fête, les options sont extrêmement nombreuses pour passer un séjour inoubliable dans un décor de rêve.
-
 
-
Bali est l’île la plus connue d’Indonésie. Elle est réputée pour son incroyable culture balinaise représentée par les milles et un temples, les palais, les spectacles, arts locaux et danses traditionnelles. Pour les sportifs, les plus belles randonnées autour des volcans et lacs sont à portées de main, dévoilant à chaque étape des vues à couper le souffle. Les fonds marins ne sont pas en reste; découvrez quelques uns des meilleurs spots de plongée et snorkeling du monde ou laissez vous tenter par les spots de surfs sur les plages immaculées de sable blanc. Ne restez pas trop longtemps à Bali, vous risquez de ne jamais repartir.
 
 
Bali, la célèbre île des Dieux, avec son paysage varié constitué de collines et de montagnes, de côtes sauvages et de plages de sable, de rizières en terrasses verdoyantes et de collines volcaniques offre une escapade dans une culture colorée, profondément spirituelle et unique et se targue bien d'être le paradis sur terre.
Avec un grand nombre d'attractions culturelles, historiques et archéologiques, d'activités nautiques comme le surf et la plongée et enfin disposant d'une vaste gamme de logements, c'est l'une des destinations îliennes les plus populaires du monde.
 

Bali est une île indonésienne située à l'extrémité occidentale des Petites îles de la Sonde, située entre Java à l'ouest et Lombok à l'est. Elle est l'une des 33 provinces du pays avec la capitale de la province à Denpasar au sud de l'île.
 
Avec plus de 4 millions d'habitants en 2017, l'île est le domicile de majorité de la petite minorité hindoue d'Indonésie. Elle est également la principale destination touristique dans le pays. De l'Est à l'Ouest, l'île mesure environ 153 km de largeur et s'étend sur environ 112 km du nord au sud.
-
-
Contrairement à toutes les autres îles d'Indonésie à majorité musulmane, Bali est une poche de la religion hindoue. Chaque aspect de la vie balinaise est imprégné de religion, mais les signes les plus visibles sont les petites offrandes (Canang sari) dans chaque maison, lieu de travail, restaurant, magasin de souvenirs et au comptoir d'enregistrement dans l'aéroport. 
Les Balinais sont de véritables maîtres sculpteurs, les temples et les cours sont remplis de statues de dieux et de déesses comme Dewi Sri, la déesse du riz et de la fertilité.
Située à seulement quelques degrés au sud de l'équateur, Bali jouit d'un climat tropical et d'une température moyenne qui ne s'éloigne jamais de 30°C. L'île a deux saisons distinctes, la période pluvieuse entre octobre et mars, et la période sèche entre avril et septembre. 
-
-
Le temps conseillé pour passer des vacances à Bali est pendant la saison sèche. Au cours de ces mois, l'île offre un climat ensoleillé avec une faible humidité, les précipitations sont rares et les soirées souvent fraîches.
Il existe environ 20 000 temples (puras) sur l'île, dont chacun organise des festivals (odalans) au moins deux fois par an. 
Les funérailles (Pitra yadnya) sont une autre occasion de cérémonie, lorsque les défunts (souvent plusieurs à la fois) sont incinérés selon des rituels extravagants et colorés.

Galungan est un festival de 10 jours qui revient tous les 210 jours et célèbre la mort du tyran Mayadenawa. Au cours du festival, les dieux et les ancêtres visitent la terre. 
-
-
Nyepi, ou le Nouvel An hindou, connu également comme le jour de silence absolu, se passe généralement en mars ou en avril. Nyepi est très spécial pour les Balinais, car c'est le jour où ils cherchent à tromper tous les mauvais esprits, les rues de Bali se vident de ses habitants, d'où la nécessité du silence. Nyepi est l'un des jours les plus importants dans leur calendrier et la police et les forces de sécurité assurent que chacun respecte cette règle.
On aime y aller pour ses plages de sable et la mer cristalline, de nombreux temples et festivals religieux qui offrent aux visiteurs un aperçu des traditions diverses et colorées balinaises. Bali propose également une grande variété de cafés et restaurants, servant une délicieuse cuisine indonésienne. Les visiteurs peuvent y opter pour un large éventail de sports nautiques, saisir des opportunités pour faire du shopping ou se laisser séduire dans une attrayante vie nocturne. 
Si vous louez une voiture à Bali, l'île peut paraître de petite taille, vous pouvez conduire autour de toute la côte en une seule journée, mais son importance en tant que destination touristique est énorme, et à juste titre. Rizières en terrasses verdâtres, sports nautiques, cérémonies religieuses charmantes, spectacles de danse fascinants et les plages de sable ne sont que quelques images énormément appréciées par les voyageurs.
-

LES MEILLEURES CHOSES À VOIR ET FAIRE À BALI

 

L'ascension du Mont Batur : le lever de soleil au dessus des nuages
Observez lever du soleil au-dessus des nuages du Mont Batur
Faites une randonnée dans la jungle sous le ciel étoilé
Profitez d’une vue panoramique sur les trois volcans, le mont Agung, le mont Abang et le Mont Rinjani à Lombok
Découvrez la beauté du lac Batur depuis la caldeira en descendant la montagne
Goûtez de délicieux œufs cuits avec la vapeur des fissures du volcan
     
    Manger un Nasi Campur dans un Warung traditionnel.
    L’un des plats typiques que j’ai découvert est le Nasi Campur. Le principe est simple vous avez du riz au centre de l’assiette et tout autour pleins de petites portions des spécialités balinaises.
     
       
    Sur la route du café à Bali
    L’économie de Bali repose sur le tourisme et l’agriculture. Si la culture du riz est prédominante, et la visite des rizières en terrasses incontournable, d’autres cultures plus modestes, comme celles du café, valent vraiment le détour. 
     
     
    Tirta Empul
    Après avoir déclaré la guerre à Maya Danawa (confère « La légende de Maya Danawa et l’origine de Bedaulu »), les Dieux furent défait dans une rude bataille et se retirèrent jusqu’à une source empoisonnée, crée par le démon. Assoiffés, les Dieux burent à la source, et périrent. Seul Indra survécu. Il frappa de ses mains la terre autour de la source, faisant ainsi jaillir l’élixir d’immortalité, amreta, qui lui permit de ressusciter les Dieux. Ils repartirent à l’attaque contre Maya Danawa, et parvinrent à le blesser. Son sang se répandit dans les eaux de la rivière Petanu, qui coule près de Blahbatu. Aujourd’hui encore, les eaux de cette rivière ne sont pas utilisées pour l’irrigation des rizières. Il est dit que du sang coulera des grains de riz ayant mûri grâce à ses eaux.
    -
    Tanah Lot , le Mont Saint Michel Balinais
    Le Tanah Lot est un îlot d’Indonésie situé près de l’île de Bali et sur lequel est construit un temple hindouiste : le Pura Tanah Lot (littéralement "Le temple du Tanah Lot"). C’est un lieu de pèlerinage et un endroit prisé des touristes et des photographes.
    -
    -
    Tanah Lot signifie "Pays de la mer" en balinais. Situé dans le Kabupaten de Tabanan à environ 20 km de Denpasar, Il se dresse sur un îlot battu par les vagues de l’océan.
    Le Tanah Lot serait l’œuvre de Nirartha, un prêtre du XVe siècle. La légende raconte qu'au cours d’un voyage il aurait découvert ce magnifique îlot rocheux et s’y serait installé. Des pêcheurs le voyant lui auraient apporté des présents. Après y avoir passé la nuit, Nirartha aurai jugé cet endroit propice à l’adoration du dieu de la mer et aurait alors demandé aux pêcheurs d’y construire un sanctuaire.
    Le temple de Tanah Lot ainsi construit devint une référence dans la mythologie balinaise. C’est un des sept temples de la mer de Bali. Ces sept temples sont construits le long de la côte de telle sorte qu’on puisse toujours apercevoir le prochain depuis le précédent. Ils sont tous de style hindouiste.
    Au pied de l’îlot rocheux des serpents marins sont censés préserver le temple des mauvais esprits et des envahisseurs. Selon la légende, un serpent géant créé avec de l’écharpe de Nirartha protégerait le temple.
     
    Le Kecak
    Le Kecak ou Tari Kecak en indonésien, est une forme de danse alliant musique et théâtre dramatique balinais. Développé dans les années 1930 à Bali, le Kecak s’effectue principalement par des hommes tout en notant l’apparition du tout premier groupe de femmes à partir de 2006.
    Le Kecak prend ses racines dans le sanghyang, une danse d’exorcisme induisant la transe. La pièce représente une bataille du Ramayana et est exécutée par un cercle d’au moins 150 artistes. Ces derniers portent des vêtements à carreaux autour de la taille et chantent « cak » en bougeant leurs mains et leurs bras. Le Vanara, un singe, conduit par Hanuman aida le prince Rama à combattre le méchant Roi Ravana.
     
     
    Plongée sous-marine

    L’Indonésie se prête parfaitement à la pratique de la plongée sous-marine. Ses eaux territoriales sont considérées comme abritant la plus grande biodiversité au monde. En plus des poissons et coraux multicolores vous pourrez peut-être observer des raies Manta, des poissons-lunes Mola Mola voire même des requins-baleines et marteaux. Les amateurs de macro seront également comblés avec de nombreuses espèces endémiques.

     

                        

    Le Topeng, la Commedia dell'Arte
    Les Balinais aiment rire et il est rare qu’un petit spectacle de Topeng n’agrémente pas une cérémonie balinaise d’importance.

    Née vraisemblablement au XVIIe siècle, la danse Topeng est un théâtre dansé, masqué et musical de Bali.

    Le mot Topeng signifie "pressé contre le visage" : le masque. L'origine de l'utilisation du masque reste assez mystérieuse. On pense qu'elle est liée au culte des Ancêtres qui faisaient des danseurs les interprètes des dieux.

    Dans la danse Topeng Padjegan, l'acteur exécute seul une danse rituelle, utilisant alternativement tous les masques. Il conclut toujours avec le masque de Dalem Sidhakarya dont l'étymologie la plus fréquemment retenue est « celui qui termine le travail ».

    Les Lacs Buyan, Bratan et Tamblingan

    Aux alentours de Munduk, une petite route sinueuse offre un panorama exceptionnel sur les lacs. Vous pourrez également traverser l’un d’entre eux en pirogue traditionnelle puis effectuer une petite balade dans la forêt primaire.

    Les lacs jumeaux de Buyan et Tambligan font partie d’une série de trois lacs avec le lac Bratan formés dans le cratère d’un ancien volcan situé dans le nord de Bali. Réputés pour leur beauté, ces lacs constituent un endroit idéal pour une aventure en pleine nature dans un cadre pittoresque.

     

    Partez à la découverte d'Uluwatu

    Uluwatu, lieu incontournable de votre séjour à Bali. Vous pourrez profiter de nombreuses activités telles que la visite du temple Pura Luhur Uluwatu, un trésor à visiter; vous faire dorer sur des plages toutes plus belles les unes que les autres, pratiquer du surf au sein de spots grandioses, s’attabler dans des restaurants typiques et loger dans des établissements surplombant l’océan indien.

    D’un point de vue culturel, vous pourrez découvrir un temple mythique habité par une colonie de singes voleurs. Construit à flanc de falaise, le temple d’Uluwatu (nommé Pura Luhur Uluwatu) permet l’observation de panoramas étourdissants. Il est situé à l’extrême sud de l’île de Bali dans la localité de Pecatu dans le Kabupaten de Badung. Il s’agit d’un des temples les plus importants de Bali, dédié aux Dieux de la mer, permettant des prises de vue spectaculaires ; c’est aussi le théâtre de couchers de soleil exceptionnels.

     

    Grand palais de Bali

    Taman Ujung ou « palais d’eau » est situé près du village de Seraya dans la région de Karangasem, à l’Ouest de Bali. C’est le site sœur de Tirta Gangga, également construit par le défunt roi de Karangasem. Le complexe se compose de plusieurs grandes piscines et de structures historiques situées en toile de fond du mont Agung au Nord et du littoral au Sud. Le site a été dévasté par des nuées ardentes suite à l’éruption du Mont Agung en 1963 ainsi qu’un tremblement de terre en 1979. Les efforts de restauration au cours des dix dernières années ont fait place à sa splendeur actuelle pour le plus grand plaisir des visiteurs.

     

    Villages traditionnels

    Il n’est pas envisageable d’aller en Indonésie sans visiter de petits villages traditionnels. Vous ne serez pas déçus. Il semble que le temps se soit arrêté. Rien ne semble avoir bougé depuis de nombreuses années; tout y est resté intact, ou presque. Des paysages très différents selon les îles d’Indonésie où vous vous rendrez. Une chose est sûre, vous pourrez assistez à des spectacles visuels entre terre et mer et y faire des découvertes et des rencontres authentiques.

     

    Le théâtre d'ombre balinais

    Le wayang ou théâtre d'ombres est un spectacle traditionnel et populaire dans les îles de Java et BaliWayang signifie « ombre ». Sa forme la plus courante est le wayang kulit, où les figurines consistent en marionnettes plates de cuir (kulit veut dire « cuir »). « Le théâtre de marionnettes wayang » a été proclamé en 2003 et inscrit en 2008 par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

     

    Le volcan Batur et son lac

    Trois nouveaux cratères se sont formés au bas de la caldeira, le plus élevé se situant à plus de 700 mètres d’altitude par rapport au niveau du lac, qui entrent en éruption de manière assez régulière, la dernière éruption ayant eu lieu en 2000. La plus violente éruption (de mémoire d’homme) s’est déroulée en 1917, laissant 60 000 maisons et 2000 temples dévastés. Le temple Batur, le plus grand de l’île avant la construction de celui de Besakih durant le 15e siècle, initialement au bas de la caldeira, fut déplacé sur les hauteurs pour le protéger d’éventuelles éruptions encore plus destructrices.

    Les particularités de ce volcan configuré en strates l’ont fait accéder au statut de Géo-parc par l’UNESCO en septembre 2012.

    La région du Batur est selon Cityztrip la plus belle de l’île, d’autant plus qu’elle est extrêmement bien préservée grâce à ses habitants qui tournent volontairement le dos au tourisme. Descendants des Bali Aga, les habitants originels de Bali, la population du Batur se sent différente du reste de la population balinaise descendant elle majoritairement de l’immigration javanaise du 13e au 16e siècles quand les hindouistes fuyaient en grand nombre leur île d’origine en phase d’islamisation.

      

    Informations Pratiques

    1. Visas touristiques

    Un visa gratuit de 30 jours est délivré aux ressortissants de la grande majorité des pays du globe à l’arrivée de n’importe quel aéroport

    international indonésien. Il est également possible d’y demander un visa touristique de 30 jours payant (35 USD), renouvelable une fois en Indonésie (30 jours supplémentaires). Demeure sinon la possibilité d’obtenir directement un visa de 60 jours en vous adressant aux services de l’ambassade d’Indonésie de votre pays (comptez environ 60€). Attention ! Vérifiez bien que votre passeport soit encore valide 6 mois après votre date d’entrée sur le territoire indonésien. C’est obligatoire pour obtenir votre visa.

    2. Douanes

    On peut emporter en Indonésie 1 litre d’alcool / personne. Sachez que le prix des cigarettes est modique à Bali (25.000 IDR le paquet soit un peu moins de 2€). Il est bien évidemment interdit d’introduire des drogues, crime passible de la peine de mort, ainsi que des armes et des documents pornographiques.

    3. Heure locale

    GMT+8 à Bali. Quand il est 12h à Paris, il est 20h à Denpasar (horaire d’été) ou 19h (horaire d’hiver).
    GMT+7 à Jakarta et sur l’ensemble de l’île de Java.

    4. Langues

    Le bahasa indonesia est la langue officielle depuis l’indépendance, en 1945. Elle est essentiellement dérivée du malais, mais incorpore également de nombreux mots dialectaux ou importés. Elle est très facile à apprendre. Par ailleurs il y a environ 250 langues et dialectes parlés en Indonésie. Les Balinais, les Javanais, les Toraja (à Sulawesi), les Sasak (à Lombok), pour ne citer qu’eux, ont leur propre dialecte, mais tous, à l’exception des personnes les plus âgées, parlent le bahasa et possèdent quelques rudiments d’anglais. Dans les endroits touristiques l’anglais est parlé relativement couramment.

    5. Argent

    La monnaie locale, la roupie indonésienne (IDR), fera de vous un millionnaire !

    1€ ~ 16500 Rp (au 11/08/2018)
    Consultez le taux de change Euro/IDR

    6. Change

    Facile à Bali, Java, Lombok et dans toutes les grandes villes de l’archipel indonésien.
    Plus compliqué dans les zones moins développées.

    Veillez à ce que vos billets soient en très bon état. Les bureaux de change (sauf ceux des aéroports) offrent généralement des taux plus intéressants que les banques. Attention cependant aux arnaques, notamment dans les petits bureaux qui annoncent des taux particulièrement attractifs. Nos guides et chauffeurs vous indiqueront les meilleures alternatives selon les régions visitées.

    7. Cartes bancaires

    Les cartes American Express, Mastercard et Visa International sont acceptées dans les grands hôtels, restaurants et magasins. Ailleurs elles sont inutiles. Il faut garder en tête que la fraude à la carte de crédit est malheureusement assez courante en Indonésie… Nous vous conseillons donc de privilégier les retraits aux guichets automatiques afin de régler vos prestations en liquide.

    8. Coût de la vie

    L’écart se réduit de manière sensible entre l’Indonésie et l’Europe depuis une dizaine d’années. Bali reste néanmoins très bon marché si l’on vit comme les autochtones. C’est cependant rarement le cas des touristes, même des plus aventuriers, dont les dépenses varient selon des critères de confort et de normes sanitaires. Toutefois il est à noter que l’offre hôtelière « bas de gamme » s’est très significativement réduite ces dernières années, notamment à Bali et aux îles Gili. Par ailleurs certaines activités comme la plongée ou le rafting ont un coût proche de celui pratiqué en Occident.

    Quelques exemples de prix :

    1 savon : 7.500 IDR = 0,50€
    1 sarong de plage : 50.000 IDR = 3,30€
    1 paquet de cigarettes : 25.000 IDR = 1,70€
    1 bière locale de 0,70cl : 30.000 IDR = 2€

     

    9. Eau

    Ne jamais boire d’eau courante non bouillie. Le mieux est de ne boire que de l’eau minérale. Il faut se forcer à boire beaucoup pour éviter la déshydratation.

    10. Alimentation

    Ne manger des crudités que dans des restaurants de bon standing. Eviter de manger trop épicé si cela n’entre pas du tout dans vos habitudes. Veuillez noter que les végétariens n’éprouveront aucune difficulté à se restaurer. Nous conseillons fortement de déjeuner dans de petits restaurants traditionnels où les spécialités locales sont les plus savoureuses. Votre guide vous sera de grand conseil.

    11. Climat

    Chaud toute l’année, de 25 à 32 degrés en plaine. Il fait plus frais et plus sec de juin à septembre. Le temps est sensiblement plus humide de décembre à février. Comparé à la majeure partie des destinations tropicales le climat à Bali est vraiment très plaisant, grâce à un vent qui ne cesse de caresser l’île, modérant la chaleur. Contrairement à la période des moussons en Asie continentale, les pluies, quand elles tombent, sont peu contraignantes (elles ont généralement lieu de nuit ou en fin d’après-midi). Le jour se lève à 6 heures du matin et se couche à 18 heures, tout au long de l’année. 

    Il existe des lieux qui par leur énergie, leur beauté, et leur rayonnement spirituel subliment les êtres et l’existence. Bali est de ces lieux qui ne peuvent laisser indifférent et qui nous marquent pour toujours.

    VOUS VOULEZ RECEVOIR NOS PROMOS?

    Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite.

    Des coupons de réductions

    et Offres de voyages personnalisables vous attendent.